Pour l’élu audois Éric Andrieu, son « cumul est conjoncturel »

Il est obligé de cumuler?…Nous allons presque le plaindre…

Un excellent article de Vincent BOILLOT dans le Midi Libre que vous trouverez en intégralité avec le lien suivant:

http://www.midilibre.fr/2014/10/09/eric-andrieu-mon-cumul-est-conjoncturel,1063327.php

Un article et des propos qui nous apprend qu’ Eric ANDRIEU, militant farouche du non cumul des mandats, ancien secrétaire fédéral du PS Audois, ancien maire de la petite commune de Villerouge-Termenes (jusqu’en 2012), Conseiller Régional et Député Européen est beaucoup moins catégorique quand ce cumul le concerne directement…

Eric Andrieu a depuis abandonné son poste de premier Secrétaire du PS et celui de Maire qui lui rapportait 646,25€ brut par mois.

Bravo!

Mais, réélu Député Européen à un poste ou le travail ne manque pas, il va continuer de percevoir 6 200 euros nets mensuels (7 956,87 bruts desquels sont déduits l’impôt européen et la cotisation d’assurance accident).

Pour chaque jour de présence aux réunions des organes du Parlement, se verra verser une indemnité forfaitaire de 304 euros. (A cette somme s’ajoutent d’autres indemnités destinées à couvrir certains frais accessoires).

Bien sur, une indemnité forfaitaire de frais généraux viendra compléter ses revenus pour un montant de 4 300€ par mois ainsi qu’une indemnité de voyage de 4243€ par ans (soit 353,58€ en moyenne par mois).

Ces derniers jours, il vient d’accéder au poste de premier Vice-Président du Conseil Régional en charge des finances et se voit donc verser une indemnité de 3193€, soit 2653€ net, qui est majoré de 10% comme membre d’une commission permanente.

Eric ANDRIEU étant membre de 3 commissions ce seront donc 795,9€ qui viendrons compléter  ses indemnités…

14 606, 48€ nets sont donc maintenant les revenus mensuels de cet élu qui s’oppose farouchement au cumul des mandats mais…pas aux indemnités…

Eric Andrieu, premier secrétaire du PS de l'Aude.

Eric ANDRIEU, Député Européen et 1er VP du Conseil Régional en charge des finances et son slogan qui pourrait être: « Prenez le pouvoir…mais laissez moi mes indemnités »

Dans les réponses qu’il apporte  au Midi Libre, on apprend aussi que cet élu opposé au cumul des mandats … chez les autres, mais pas hostile au cumul des indemnités que cela lui procure personnellement va faire en sorte de ne pas cumuler le travail.

Avec honnêteté, il ne va pas faire croire qu’il est un sur-homme capable de cumuler 2 postes à plein temps,  il détaille donc son planning pour prouver qu’il respectera la durée légale du travail en ne faisant qu’un mi-temps pour chaque mandat:

Il précise : « Du mardi au jeudi matin, je suis au Parlement européen. Le lundi, le jeudi après-midi et le vendredi, je suis à la Région. Je me réserve une journée par semaine. C’est sûr que, dans les mois qui viennent, je serai moins présent sur ma circonscription européenne », le Grand Sud-Ouest.

Pas d’heures supplémentaires en vue donc si l’on en croit le planning que s’est fixé Eric ANDRIEU et que confirme d’ailleurs Didier CODORNIOU, son prédécesseur au poste de Premier Vice-Président Régional délégué au finances et qui se veut rassurant sur la quantité de travail qu’aura son ami Eric ANDRIEU dans l’avenir.

Extrait de l’article de Vincent BOILLOT:

Par chance, sa délégation régionale aux finances ne nécessite pas une présence soutenue à Montpellier, sinon lors des trois rendez-vous importants, liés au débat d’orientation budgétaire, à la préparation et au vote du budget et du compte administratif. Ce que confirme le maire de Gruissan Didier Cordoniou, jusqu’à alors en charge des finances à la Région : « La prospective et la planification des investissements lourds sont réalisés. Le plus dur a été fait ». Alors…