Dans la circonscription de Narbonne, bien que tous les candidats aux élections législatives ne se soient pas encore déclarés les « petites » et « grandes » phrases  n’ont pas tardé à donner le tempo d’une ambiance qui risque encore, de durer…

Parmi les principaux succésseurs à Jacques BASCOU, Député Maire PS de Narbonne, Président d’agglomération du Grand Narbonne et de l’Office HLM qui ne brigue plus un 4ième Mandat, nous retiendrons avec satisfaction, en ce qui concerne notre association, les ambitions des 3 principaux candidats déclarés.

OBJ2902159_1

fabre

90335_codorniou

Pour Michel PY, Maire UMP de Leucate et Conseiller Régional, sa volontée affichée est de « mettre fin au clientélisme du parti socialiste dans l’Aude… » vaste programme contre des pratiques maintes fois dénoncées par Anticor11…

A gauche, c’est avec une grande satisfaction que nous constatons que Marie-Hélène FABRE candidate investie par le Parti Socialiste, rejoint dès sa première déclaration publique une des principales revendications de notre association Anticor, le non cumul des mandats:

« Je suis pour le mandat unique et je pense que les électeurs méritent d’avoir un Député qui se consacre à temps plein à la circonscription… »l’aveu sincère vécu de « l’intérieur » qu’un député à quart temps ne sert à rien…

Mercredi soir, c’est Didier CODORNIOU, Maire de Gruissan et Vice Président du Conseil Régional qui a annoncé sa candidature avec pour suppléante Magali VERGNES, Maire de Névian.

Tous deux, faisant partie avec Robert NAVARRO, des exclus du Parti Socialiste pour leur soutien à Georges FRECHE et n’ayant pas souhaités être réintégrés.

« Nous sommes candidats parce que nous croyons qu’il est possible de concilier éthique et politique…pour une politique autrement. »le constat du manque d’éthique de la politique actuelle…

3 déclarations donc, qui , si elles  condamnent implicitement les pratiques politiques en vigueur jusqu’alors, sont un engagement fort des candidats dans le sens de valeurs que les citoyens sont de plus en plus nombreux à exiger de leurs élus.

Anticor11 ne doute plus alors qu’au moins ces 3 candidats signerons la prochaine « Charte des candidats aux législatives »  que l’association nationale et les Groupes Locaux d’Anticor leur soumettrons dans les prochaines semaines.

Jean-Marc ALRIC

Coordonnateur

Anticor11