Un simple hommage de notre association et nos condoléances à sa famille.

Voici des extraits du mail envoyé par Thierry Hainaut, employé de la CPAM de Béziers qui s’est suicidé par pendaison hier soir sur son lieu de travail. Avant son geste, il a adressé ce mail intitulé « Adieu… » vers 20h33 à sa direction, son entourage, ses collègues, et d’autres représentants de l’entreprise ou le député Elie Aboud.

http://www.midilibre.fr/2012/03/01/suicide-d-un-agent-de-la-cpam-un-mail-bouleversant-et-accablant,464819.php

Pour ceux qui ne connaissaient pas Thierry, il chantait aussi, vous pouvez l’écouter en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://thierry.hainaut.free.fr

D’aucuns pourront considérer que la mise en ligne de ces quelques chansons est prétentieuse de ma part.

Peut-être ont-ils raison …

Mais si j’ai fait cela, c’est pour permettre notamment de garder deux noms en mémoire :

  • celui de Jean-Claude Valat, mon « grand frère » de la chanson. En effet, en 1986, Jean-Claude m’a permis de réaliser un rêve d’enfant : celui, comme il disait, de « faire le chanteur ». Grâce à lui, j’ai fait ma « première scène » au théâtre de Béziers. Et il a eu la gentillesse de me donner la possibilité d’enregistrer ces neufs titres. Jean-Claude avait quitté Béziers pour se lancer dans cette grande avanture de la chanson. Il avait même fait partie des débuts de Starmania. Revenu à Béziers, il avait créé le spectacle « Aterrissez ! » au théâtre de Béziers. Ensuite, il a créé le Centre Régional de la Chanson. Il est parti trop tôt, trop bêtement … Il me manque.
  • celui de Bernard Kesslair, mon « papa » de la chanson. J’ai rencontré Bernard et son épouse Jacqueline en 1987 à Sorgues, à l’occasion des éliminatoires d’un grand concours de chanson qui avait lieu en Avignon. Bernard, grand prix de la SACEM, est celui qui a composé la musique de « Même si tu revenais » de Claude François et des « Chevaliers du ciel », chanson interprêtée par Johnny Halliday et générique du feuilleton éponyme. Lui aussi est parti bien trop tôt, et lui aussi me manque.


Ces quelques chansons sont restées enfermées pendant 25 ans, et sont ressorties par hasard d’un tiroir.

Aujourd’hui qu’internet existe, elles contribueront peut-être à ce que ces deux noms ne soient pas oubliés.

Merci pour tout mes amis …

 

Thierry