2 poids 2 mesures au Parti Socialiste?

Le 31 juillet nous annoncions que l’étau se resserrait sur le Président socialiste du Conseil général des Bouches du Rhône, Jean-Noel GUERINI.

Aujourd’hui la confirmation nous est apportée par la convocation dont il fait l’objet pour le 8 septembre par le Juge DUCHAINE en vue d’une mise en examen pour « association de malfaiteurs ».

Martine AUBRY qui soutien sans sourciller celui qui lui a apporté les votes nécessaires lors de son élection douteuse au poste de première secrétaire, ne va pas manquer de devoir affronter les critiques en interne d’Arnaud MONTEBOURG qui avait largement dénoncé les dérives, magouilles et corruptions de cette fédération socialiste.

Près de chez nous, c’est Robert  NAVARRO,  le secrétaire de la fédération socialiste de l’Hérault auteur de faits lui aussi répréhensibles mais sans aucune mesure avec les pratiques mafieuses de la Fédération des Bouches du Rhône qui va se réjouir…

Martine AUBRY, comme nous l’indiquions dans notre précédent article sur le sujet…se fait quelques soucis d’avoir puni NAVARRO (pour l’exemple) et d’avoir soutenu GUERINI (les yeux complètement fermés…)

Si dans l’avenir, après MONTEBOURG, c’est l’ensemble des  militants socialistes qui pose les bonnes questions et après les militants ce sont les électeurs, que se passera-t-il?

Une guerre ouverte parmi les élus socialistes dans les Bouches du Rhône, c’est évident.

Une bagarre sans concession en languedoc Roussillon, c’est probable.

Les candidatures de Didier CODORNIOU et de Marie-Hélène FABRE à Narbonne pour les prochaines législatives…

Jean-Marc ALRIC

Anticor11