MAIS ARRETEZ de victimiser le Front National!

Le meilleur service que les politiques pourraient rendre et rendent à Marine le Pen à 1 an des Présidentielles est d’en faire une victime « du système  » en place par des arguments et des attitudes plus ridicules et infondées les unes que les autres.

Le Front National au pouvoir et après avoir été démocratiquement élu, portera des réformes dans notre société qui seront une atteinte grave à nos valeurs fondamentales de libertés, d’égalité et de fraternité.

S’il est devenu aujourd’hui le porte parole le plus fidèle des problèmes que se posent de nombreux concitoyens, il n’apporte que des solutions démagogiques,  irréalisables et à l’opposé des valeurs qui unissent (tant bien que mal) les Français.

La naissance du FN qui s’inscrit dans l’histoire de l’extrême droite et s’est constitué sur des mouvements interdits par les lois de la République puisqu’ils prônaient la violence et la discrimination représente bien dans la construction cyclique des phénomènes historique le plus grave danger ou à minima le plus grand risque qu’il faut éviter de prendre pour l’avenir.

L’intellectualisation historique des critiques et une analyse pragmatique des réponses à apporter au « programme » du Front National doit être la ligne de conduite de nos politiques.

Mais de grâce!, arrêtons d’essayer de ridiculiser ou de « coincer » Marine le Pen sur les plateaux télé, arrêtons de dire que le FN n’est pas républicain dans la mesure ou il n’est pas interdit, bref, n’ayons pas l’attitude antidémocratique vis à vis du Front National qu’on est sensé lui reprocher.

Aujourd’hui, Marine le Pen et à travers elle le FN, en plus de rassembler de plus en plus d’électeurs autour de ses idées, est en train de susciter un élan de sympathie par la « bêtise » des attaques dont elle fait l’objet.

La dernière en date est la prise de position du GO de France qui promet des sanctions par la justice Maçonnique à tous les frères qui voteraient (démocratiquement) pour un candidat FN.
Comme prise de position antidémocratique et sectaire, on peu difficilement faire mieux!

Contre le FN, le GODF veut peser de tout son poids sur les élections cantonales

LE 27 MARS 2011 1H16 | PAR

FRANÇOIS KOCH

Afin de mettre les points sur i et les barres sur les t, le Grand Orient de France (GODF) a publié un nouveau communiqué de presse contre le Front national (FN) deux jours seulement avant le second tour des élections cantonales.

En fait, ce second communiqué pré-électoral vise les politiques UMP qui ont prôné le « ni-ni« , ceux qui refusent de choisir entre un candidat PS et un candidat FN.

Plus singulier encore, ce communiqué public vise surtout les membres du GODF qui sont dans cette démarche de ni-ni. Et même s’il n’est pas nommé, il est évident que c’est en particulier le ministre du Travail Xavier Bertrand qui est visé (le Blog Maçonnique semble aussi de cet avis). Je me demande même s’il n’est pas accusé d’avoir violé le Règlement général (RG) du GODF. C’est l’impression que j’ai en lisant le communiqué dont le dernier paragraphe est un copier-coller de ce RG.

VOICI LE COMMUNIQUE DU GODF EN DATE DU 25.03.2011

A l’occasion du 1er tour des élections cantonales, un certain nombre de voix que l’on pensait républicaines se sont exprimées de manière ambigüe à l’égard du Front National.

Le Grand Orient de France, pour sa part, n’imagine pas qu’on puisse favoriser pour des raisons politiciennes stratégiques, même de manière marginale, des mouvements politiques qui prônent l’exclusion.

Aux membres du Grand orient de France qui seraient dans cette problématique, le Conseil de l’Ordre rappelle les termes de leur engagement : ne pas être ou avoir été adhérent ou sympathisant d’une association ou d’un groupement appelant à la discrimination raciale, à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en prétextant de leur origine, leur appartenance à une ethnie ou à une religion déterminée et qui propagerait ou aurait propagé des idées et des théories tendant à justifier ou à encourager cette discrimination, cette haine, cette violence.

Or on retrouve la formulation en italique à l’article 93-7 du RG du GODF :

« L’appartenance, la collaboration de fait ou de droit à une association ou à un groupement appelant à la discrimination, à la haine, à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en prétextant de leur origine, leur appartenance à une ethnie ou à une religion déterminée et qui propagerait des idées et des théories tendant à justifier ou à encourager cette discrimination, cette haine, cette violence. »

A quoi sert cet article 93 du RG du GODF ? Il précise les cas où le Conseil de l’Ordre peut saisir en urgence la Chambre suprême de justice maçonnique pour suspendre ou exclure un frère.

L’article 93-7 a déjà été utilisé en 1998 par Philippe Guglielmi, alors Grand Maître (et aujourd’hui 1er secrétaire de la Fédération socialiste de Seine-Saint-Denis), pour faire exclure le frère Jean-Pierre Soisson qui venait d’être élu président de la Région Bourgogne grâce aux voix du FN.

De la à penser que le frère du GODF Xavier Bertrand devrait être sanctionné pour son appel à voter blanc en cas de duel PS-FN… Certains maçons n’hésitent pas.